Cette installation de chauffage à bûches brûle le bois de manière efficace et propre

Demandez un devis
Chaudière pour bûches de bois Vitoligno 250-S

Avec les prix de l'énergie que nous connaissons aujourd'hui, le chauffage au bois est une bonne alternative au chauffage au gaz ou au fioul en termes d'investissement global. Après tout, la protection de l'environnement n'est pas le seul argument en faveur d'un chauffage avec ce matériau brut naturel. En sa qualité de combustible indigène, le bois est très rentable et ne connait pas de fluctuations des prix extrêmes. Les bûches sont le choix idéal pour ceux qui peuvent obtenir eux-mêmes le combustible, par exemple dans le cadre d'opérations forestières locales. La technologie est pratique, économe en énergie et sûre à utiliser dans le secteur privé, les bâtiments commerciaux et les locaux des collectivités locales.

Conception et fonctionnement d'une installation de chauffage à bûches

Les chaudières pour bûches de bois brûlent des bûches fendues. Contrairement aux cheminées où le bois est brûlé progressivement depuis le haut, les chaudières bois à gazéification modernes consument le bois par le bas. La technologie de gazéification s'appuie sur l'utilisation de deux chambres de combustion, chacune ayant une fonction différente. Lors de la "combustion étagée", les bûches empilées sont séchées dans la première chambre de combustion et transformées en gaz de bois. Les gaz de combustion qui s'échappent des bûches sont alors brûlés de manière efficace à très hautes températures dans une deuxième chambre de combustion, avec l'introduction d'air de combustion.

Les installations de chauffage à bûches modernes convertissent l'énergie provenant du bois en chaleur de manière extrêmement efficace et, comme elles ne génèrent que très peu de poussières lors de la combustion, elles sont respectueuses de l'environnement. Cela est rendu possible par l'utilisation de deux phases de combustion distinctes et par un contrôle efficace de l'alimentation en air de combustion. Grâce à une sonde lambda, un système de contrôle surveille en permanence la composition des fumées et ajuste l'alimentation en air de combustion afin d'atteindre une combustion optimale.

Naturellement, les installations de chauffage au bois nécessitent davantage d'efforts manuels que les installations de chauffage au fioul ou au gaz. Par exemple, il faut généralement placer le bois dans la chaudière et l'allumer manuellement. Après la combustion, il faut retirer les cendres. Afin d'éviter toute détérioration des performances de l'installation, les propriétaires doivent également retirer régulièrement les résidus de combustion des échangeurs de chaleur.

Sur les appareils modernes, le mode de fonctionnement de l'installation de chauffage à bûches simplifie tous ces processus. Ils comprennent un système de contrôle de l'allumage automatique et programmable ainsi qu'un système de décendrage automatique qui permettent d'économiser du temps et des efforts. Les échangeurs de chaleur pour les fumées des chaudières à bois modernes se nettoient également d'un simple appui sur un bouton.

Une fois le bois allumé dans la chaudière, il est difficile d'arrêter le processus. Afin d'assurer une efficacité élevée, les chaudières fonctionnent en association avec un réservoir tampon. Il stocke l'énergie thermique et la relâche vers le système de chauffage ou d'eau chaude lorsque nécessaire. L'installation de chauffage à bûches fonctionne donc toujours dans sa plage de puissance idéale, réduisant ainsi la consommation de combustible.

Le réservoir tampon permet également de combiner les installations de chauffage à bûches avec d'autres générateurs de chaleur. Par exemple, elles sont souvent utilisées avec une installation de chauffage au fioul ou au gaz existante. La chaudière à bois sert alors de générateur de chaleur principal pour la maison, et les autres appareils de chauffage sont là pour plus de sécurité. Par exemple, ils se mettent en marche si le propriétaire est absent et ne peut pas charger la chaudière en bois.

Conseils pour acheter une installation de chauffage à bûches

Il convient de garder à l'esprit plusieurs points lors de l'achat d'une installation de chauffage à bûches. L'installation doit être assez grande pour fournir à la maison la quantité de chaleur requise. L'alimentation de la chaudière en combustible prend du temps, et il faut suffisamment de place dans le jardin pour stocker le bois. Les subventions peuvent réduire le coût d'acquisition (selon les conditions locales). Pour que les propriétaires puissent en profiter, ils doivent choisir la bonne installation de chauffage et demander directement les subventions. Nous offrons une consultation gratuite et sans engagement avec un expert pour répondre à toutes vos questions sur cette technologie.

La bonne puissance pour votre installation de chauffage à bûches

Une fois que vous avez décidé d'opter pour un chauffage au bois, il est crucial de mener une planification adéquate avant l'installation d'un système. Lors de l'achat d'une installation de chauffage à bûches, le facteur le plus important en termes de fonctionnalité, de confort et de prix est la puissance du système*. Elle doit être suffisamment élevée pour que la chaudière puisse compenser les pertes de chaleur provenant de l'enveloppe du bâtiment et fournir la température requise dans toutes les pièces. Un calcul détaillé permet d'obtenir un résultat exact, mais des valeurs guide peuvent aider lors d'un dimensionnement et d'une conception approximatives de l'installation de chauffage. Ces valeurs, indiquées ci-dessous, dépendent de l'âge du bâtiment. Si l'année de construction est :

  • antérieure à 1970, la puissance de chauffage requise est comprise entre 150 et 170 watts par mètre carré
  • entre 1970 et 1980, la puissance de chauffage requise est comprise entre 100 et 150 watts par mètre carré
  • entre 1980 et 1990, la puissance de chauffage requise est comprise entre 75 et 100 watts par mètre carré
  • entre 1990 et 2000, la puissance de chauffage requise est comprise entre 50 et 75 watts par mètre carré
  • postérieure à 2000, la puissance de chauffage requise est comprise entre 15 et 50 watts par mètre carré
  • La puissance de chauffage requise peut être inférieure si le bien a déjà été rénové, en particulier pour les bâtiments les plus anciens.

*La chaudière pour bûches adéquate est déterminée par sa capacité de trémie. Par exemple, si vous ne souhaitez faire chauffer la chaudière qu'une fois par jour en hiver, la capacité de trémie de la chaudière pour bûches de bois doit correspondre à la demande en chaleur pour l'ensemble du bâtiment. Plus la trémie est grande, plus elle peut accueillir une grande quantité de bois, et donc plus la quantité de chaleur produite est élevée. La puissance de la chaudière a un impact sur la vitesse de combustion. Si la chaudière peut être allumée deux fois par jour en hiver, une trémie de capacité inférieure est suffisante.

Le bois comme combustible – le bon stockage

Le bois est un matériau brut renouvelable qui pousse dans les forêts indigènes. Il est considéré comme neutre en CO₂ et réduit de manière significative la charge pesant sur l'environnement par rapport à la combustion de fioul ou de gaz. En effet, lorsqu'il est consumé dans une chaudière pour bûches de bois, ce combustible écologique émet à peine autant de dioxyde de carbone que ce qu'il a été capable de transformer en oxygène lors de sa croissance. Nous avons rassemblé d'autres informations complémentaires sur le bois comme combustible dans notre article sur le combustible issu de la biomasse.

Conseils pour le stockage du combustible destiné aux chaudières pour bûches de bois

Pour que les installations de chauffage à bûches atteignent la meilleure efficacité possible lors de la combustion, les combustibles doivent être de qualité supérieure. Cela signifie principalement qu'ils doivent avec une faible humidité résiduelle qui, selon l'ordonnance allemande sur le contrôle des immissions, ne doit pas dépasser 25 %. Brûler des bûches humides consomme une grande partie de l'énergie dégagée pour évaporer l'eau contenue dans le bois. Cela entraîne une consommation accrue et augmente les émissions polluantes provenant des chaudières au bois. Brûler du bois humide peut également endommager la cheminée. Une humidité résiduelle de 15 à 20 % assure une combustion efficace et propre. Il est possible de tester si le bois satisfait à ces exigences avec un humidimètre.  

Étant donné que le bois dégage beaucoup d'humidité dans l'environnement lors du stockage, les experts déconseillent un stockage dans la maison. En particulière si les pièces ne sont pas suffisamment ventilées, l'humidité reste à l'intérieur, se condense sur les murs froids et entraîne la formation de moisissures. 

Suivez ces conseils pour sécher rapidement votre combustible bois

Pour assurer un séchage rapide du combustible, assurez-vous de le stocker correctement. La liste suivante vous donne un aperçu des points les plus importants :

  • Fendez le bois de combustion en bûches suffisamment petites avant le stockage
  • Utilisez des palettes ou bûches comme socle afin de protéger le bois contre l'humidité provenant du sol
  • Les emplacements extérieurs exposés au vent et au soleil sont des sites de stockage idéaux
  • Il vaut mieux empiler les bûches en les croisant d'un niveau à l'autre
  • Conservez une distance de plus de dix centimètres entre les piles de bois, ainsi qu'entre les piles et les murs
  • Utilisez des bâches ou construisez un toit simple pour protéger le bois de la pluie et de la neige
  • Assurez-vous que les côtés des piles sont dégagés pour permettre une ventilation optimale

Avantages pour les propriétaires et l'environnement

Les chaudières pour bûches de bois sont peu onéreuses, durables et responsables d'un point de vue environnemental. Mais elles nécessitent un certain travail. Pendant la période de chauffe, attendez-vous à devoir les charger au moins une fois par jour. Si la température extérieure est très basse, vous devrez peut-être ajouter du combustible deux fois par jour. Il vous faudra également suffisamment de place pour stocker le combustible. Vous trouverez ci-dessous un résumé des avantages offerts par cette installation de chauffage. 

  • Utilisation d'un matériau brut renouvelable et disponible localement
  • Le bois subit de faibles fluctuations au niveau des prix, et il est moins onéreux que le fioul ou le gaz
  • La combustion neutre en CO₂ protège l'environnement
  • Il s'agit d'une technologie de chauffage éprouvée, sûre et efficace