Mode de fonctionnement du chauffage à granulés de bois

Demandez un devis
Photo : © tchara / Shutterstock.com

Le fonctionnement d'une installation de chauffage à granulés de bois est très différent de celui d'une installation de chauffage à bûches de bois. L'alimentation en combustible et le processus de combustion ne sont pas les mêmes.

Le système d'alimentation alimente automatiquement la chaudière pour granulés de bois en combustible 

Avant de pouvoir être brûlé, le combustible doit parvenir jusqu'à la chambre de combustion. Les chaudières pour granulés de bois semi-automatiques disposent d'une trémie pour les granulés que l'utilisateur remplit à la main. Les chaudières pour granulés de bois entièrement automatiques sont reliées à la réserve par un système d'alimentation.

Le dispositif de convoyage peut être un système mécanique ou pneumatique ou une combinaison des deux. Dans les installations de chauffage à granulés de bois, les systèmes d'alimentation mécaniques sont généralement des convoyeurs à vis sans fin. La vis rotative achemine en continu les granulés de bois de la réserve vers la direction qu'ils doivent emprunter. Un système d'alimentation par aspiration est une autre option. Ici, une turbine d'aspiration génère une dépression qui aspire les granulés de bois de la réserve pour les diriger vers la chaudière par l'intermédiaire de tuyaux.

Le dispositif de convoyage idéal dépend avant tout de l'espace disponible et de sa nature. Les systèmes d'alimentation par aspiration peuvent couvrir des distances allant jusqu'à 25 mètres. Les convoyeurs à vis sans fin conviennent mieux aux installations de chauffage à granulés de bois situées à proximité de la réserve. Il est impératif que la distance entre la réserve et la route ne dépasse pas 30 mètres. Dans le cas contraire, les véhicules de livraison ne pourraient pas couvrir la distance. Pour de plus amples informations et conseils, consultez la section sur le chauffage à granulés de bois.

 

La protection contre le retour de flamme empêche le contact direct du feu avec le combustible 

Les équipements d'allumage automatique et de protection font partie intégrante d'une installation de chauffage à granulés de bois. L'allumage a lieu lorsque les granulés provenant de la réserve atteignent la chambre de combustion. Des sondes lambda intégrées et des sondes de température des fumées surveillent en permanence le processus de combustion. La chaleur de la chambre de combustion réchauffe l'échangeur de chaleur autour duquel circule l'eau. Cette eau transfère ensuite la chaleur au circuit de chauffage. Si la température descend en dessous du niveau requis, la chaudière est automatiquement rallumée. Dans l'idéal, une installation de chauffage au bois est associée à un réservoir tampon. Il permet de stocker l'eau chaude et de la mettre à disposition en cas de besoin. 

Le dispositif de protection contre le retour de flamme est un élément important dans une installation de chauffage au bois. Pendant le processus de combustion, le feu brûle généralement de manière contrôlée. Cependant, dans de rares cas, la flamme peut se propager dans la direction opposée et endommager le système d'évacuation. Dans le pire des cas, elle entre en contact avec le combustible qui se trouve encore à l'extérieur de la chambre de combustion. Pour éviter cela, des dispositifs de protection contre le retour de flamme sont installés. Les techniques les plus connues sont les goulottes d'évacuation et les écluses rotatives.

Les granulés de bois sont une biomasse riche en énergie (Photo : © Mr_Mrs_Marcha/ Shutterstock.com)

Les ventilateurs, les régulations et les sondes assurent un fonctionnement efficace 

L'apport en air est essentiel pour la combustion des granulés de bois. Toutes les installations de chauffage à granulés de bois Viessmann sont équipées d'une régulation d'air primaire et secondaire avec des sondes lambda pour permettre une combustion étagée. Cela assure un fonctionnement efficace avec de faibles émissions. Les granulés de bois sont brûlés presque entièrement, ce qui se traduit par un rendement élevé de plus de 90 %. Le nettoyage de l'échangeur de chaleur est automatique, ce qui évite la perte de capacité de transfert de chaleur.

La grille à ailettes se nettoie également automatiquement en pivotant à 360 degrés, ce qui contribue à la fiabilité de l'installation. Les cendres tombent dans le convoyeur à vis sans fin de décendrage situé en dessous, qui les achemine dans la boîte à cendres. Comme les granulés de bois brûlent presque entièrement, très peu de cendres sont produites. La boîte ne doit être vidée à la main qu'une ou deux fois par an. Toutes les chaudières sont également isolées thermiquement et ont un revêtement. L'installation est commandée via la régulation Ecotronic.