Systèmes de ventilation décentralisée – Fonctionnalités, fonctionnement et financement

Demander l’avis
Photo : © jovana veljkovic / Shutterstock.com

La rénovation des systèmes énergétiques dans les bâtiments existants est constamment poussée par la hausse des coûts énergétiques dans le secteur du logement. Le parc immobilier ancien est rénové de manière globale et offre désormais à ses habitants des éléments de confort tels que des fenêtres et des portes à haute efficacité énergétique, l'isolation des murs ou un nouveau système de chauffage avec un approvisionnement pratique en eau chaude sanitaire.

La rénovation a également pour conséquence d’isoler tellement à l’air les appartements anciens qu'aucun renouvellement adéquat de l'air frais ne peut avoir lieu. Cela entraîne un taux d'humidité élevé à l'intérieur, qui peut accélérer le développement de moisissures, en particulier dans les bâtiments dont les murs extérieurs sont isolés. Les zones particulièrement à risque sont les coins des pièces proches des murs extérieurs, car c'est là que l'humidité se condense. Un système de ventilation décentralisée avec récupération de chaleur est la solution la plus adaptée dans ce cas.

Quelles sont les caractéristiques de la ventilation mécanique décentralisée ?

La ventilation décentralisée avec récupération de chaleur ne garantit pas seulement le taux de renouvellement d'air minimal nécessaire. En récupérant la chaleur de l'air extrait et en la transférant à l'air froid extérieur entrant, il faut moins d'énergie pour le chauffage. Un niveau de récupération de chaleur allant jusqu'à 90 % est atteint. Cela vous permet de réduire les coûts de chauffage et de préserver l'environnement. L'énergie est utilisée de manière très efficace.

L'une des particularités de cette technologie est son installation relativement simple. Les systèmes de ventilation décentralisée peuvent être installés spécifiquement dans des pièces individuelles. Il n'est pas nécessaire d'installer un système de distribution d'air. Pour une installation simple, il suffit d'un diffuseur mural ou d'un trou percé dans le mur extérieur de la pièce concernée et d'un raccordement électrique. Les unités résidentielles peuvent être équipées de plusieurs unités qui fonctionnent indépendamment les unes des autres. Une combinaison de systèmes de ventilation centralisée et décentralisée est également possible. La section sur les systèmes de ventilation permet de déterminer le système le mieux adapté au bâtiment.

Fonctionnement de la ventilation décentralisée

Pour expliquer le fonctionnement de la ventilation mécanique décentralisée, une distinction préalable est nécessaire. En effet, les systèmes de ventilation décentralisée avec récupération de chaleur se divisent principalement en deux groupes : D'une part, il existe des unités à fonctionnement continu et, d'autre part, des unités à fonctionnement inverse. Les deux types peuvent être contrôlés manuellement ou selon la demande via des capteurs de CO₂ ou d'humidité, qui sont installés sur un mur extérieur.

Les systèmes de ventilation décentralisée à fonctionnement continu sont également appelés ventilateurs permanents. Ils constituent une unité de ventilation complète avec un échangeur de chaleur à contre-courant intégré. Les unités sont équipées de deux ventilateurs qui transportent l'air simultanément. Cela crée deux flux d’air. Le flux d'air extérieur et d’air soufflé apporte de l'air frais dans la pièce, tandis que le flux d'air extrait et d’air expulsé évacue l'air vicié de la pièce vers l'extérieur. L'échangeur de chaleur à contre-courant croisé est placé entre les deux flux d'air. Dans ce système, la chaleur est récupérée de l'air intérieur et transférée à l'air soufflé. Cela signifie qu'une grande partie de la chaleur reste dans la pièce malgré une ventilation continue.

Grâce aux filtres intégrés et à la conception correspondante de l'unité, ni les particules de saleté ni le bruit provenant de l'extérieur ne peuvent pénétrer dans les pièces. Les ventilateurs permanents peuvent alimenter et ventiler des pièces individuelles et être installés dans le mur extérieur aussi bien dans les zones de soufflage (salon, chambres à coucher ou chambres d'enfants) que dans les zones d'extraction (cuisine, salle de bains ou WC). Un appareil qui utilise ce mode de fonctionnement est le système de ventilation décentralisée Vitovent 200-D.

Il existe également d'autres désignations pour les systèmes de ventilation décentralisée en fonctionnement inverse. Ils sont appelés unités push-pull ou ventilateurs pendulaires. Contrairement aux modèles à fonctionnement continu, les ventilateurs pendulaires n'ont qu'un seul ventilateur. Deux unités communiquant en permanence assurent le taux de renouvellement d'air requis. Alors que l'un assure l'évacuation de l'air vicié, l'autre se charge de l'arrivée d'air frais. Pour la récupération de chaleur, un accumulateur thermique qui stocke temporairement la chaleur de l'air extrait et la transfère à l'air soufflé est utilisé.

Autres aspects du principe de fonctionnement de la ventilation décentralisée à fonctionnement inverse : les deux unités sont reliées entre elles par un contrôleur. Le sens de rotation des ventilateurs est inversé après environ 70 secondes et le flux d'air est donc transporté dans la direction opposée. Ces unités sont également dotées de filtres contre la saleté extérieure et protègent contre le bruit de la route. Avec une paire de ventilateurs pendulaires, deux zones de soufflage peuvent être alimentées en air et évacuées simultanément s'il existe une connexion d'air entre les deux pièces. En règle générale, ces appareils ne sont pas installés dans les zones d'extraction d'air. L'appareil de ventilation Vitovent 100-D est un ventilateur pendulaire.

Vous pouvez trouver plus de conseils et d'informations à ce sujet dans la section sur la ventilation mécanique sur heizung.de.

Conseils pour l'achat de systèmes de ventilation décentralisée

Lors de la rénovation de bâtiments anciens, un concept de ventilation est indispensable. Une fois rénovés, ils atteignent souvent des valeurs énergétiques similaires à celles des bâtiments neufs. Les systèmes de ventilation décentralisée ont prouvé dans la pratique qu'ils étaient la solution la plus adaptée aux bâtiments existants. Lors de l'achat, vous devez prêter attention aux points suivants.

Lorsqu'on cherche le bon système de ventilation, l'ampleur de la rénovation est un facteur important. Une rénovation profonde donne des résultats très différents que des travaux partiels. En fonction des caractéristiques du bâtiment, un système de ventilation centralisée peut également être envisagé dans le cadre d'une rénovation profonde. Il est également possible d'utiliser un système de ventilation décentralisée dans une nouvelle construction. Le choix du système de ventilation le mieux adapté à un bâtiment dépend de nombreux facteurs. Il faut notamment tenir compte des caractéristiques de construction de l'espace habitable, des habitudes d'utilisation et du nombre d'occupants. 

Comme nous l'avons déjà mentionné, la ventilation mécanique décentralisée se caractérise principalement par son utilisation liée à la pièce. Chaque unité de ventilation individuelle nécessite son propre raccordement électrique. Selon l'appareil de ventilation, il peut s'agir d'un raccordement à 230 volts, comme pour le Vitovent 200-D, ou d'un câble de données, comme pour le Vitovent 100-D. Comme les appareils sont installés sur un mur extérieur, les propriétaires doivent également tenir compte du type de bâtiment lors de l'achat d'un appareil de ventilation mécanique décentralisée. Enfin, pour une utilisation dans une nouvelle construction, il existe des blocs muraux spéciaux dans lesquels des unités de ventilation peuvent être insérées. Pour effectuer des travaux ultérieurs sur les unités, il faut en revanche utiliser un trou percé.

Comme l'air vicié s'accumule en haut de la pièce, les unités de ventilation doivent être positionnées à cet endroit si possible. Bien que les unités soient silencieuses, les personnes très sensibles peuvent être dérangées par le bruit du flux d'air, en particulier dans les chambres. Pour éviter cela, le positionnement et la conception des unités de ventilation doivent être bien planifiés.

Par rapport à la ventilation mécanique centralisée, l'effort de planification d'un système de ventilation décentralisée est moindre. Cependant, l'expertise d'un chauffagiste est essentielle pour un fonctionnement efficace et silencieux. Un installateur expérimenté détermine rapidement comment dimensionner le système de ventilation et l'emplacement optimal des diffuseurs d'air. Il vous aidera également à choisir le type d'unité approprié. En fonction de l'espace disponible, il faut envisager une unité de ventilation avec un échangeur de chaleur à contre-courant croisé intégré ou une unité avec un seul ventilateur et un accumulateur thermique en céramique.

Coût et subsides pour la ventilation décentralisée

Un système de ventilation décentralisée contribue à une meilleure qualité de l'air et à une meilleure protection des bâtiments. Les coûts de cette solution restent dans des limites raisonnables. Dans la plupart des cas, les unités de ventilation décentralisée sont moins chères à l'achat qu'un système de ventilation centralisée. Toutefois, les coûts exacts ne peuvent être déterminés que bâtiment par bâtiment.